DU RESPECT POUR LES TRAVAILLEURS, MÊME EN PÉRIODE DE CORONA !

Le carcan des 0,4% rend toute négociation des salaires impossible.
La loi de 1996 sur les salaires – durcie en 2017 – cadenasse l’évolution des salaires. Or, cette loi est en totale contradiction avec la réalité!

Dans le même temps, les fédérations patronales s’attaquent aux réformes structurelles : plus de flexibilité, moins de salaires, plus d’heures de travail et moins de sécurité sociale.

Il est un fait que le Covid-19 a un impact sur la vie économique.
Toutefois, il existe des différences d’un secteur à l’autre et d’une entreprise à l’autre. C’est précisément la raison pour laquelle nous voulons une marge indicative afin de pouvoir négocier librement les meilleures augmentations de salaire possibles.

Les investissements et le pouvoir d’achat sont essentiels pour une reprise économique rapide et structurelle.

La Centrale Générale – FGTB et la CSC bâtiment – industrie & énergie (CSCBIE) demandent donc
  • un AIP juste et équilibré.
  • la suppression de la norme salariale et une augmentation substantielle des salaires.
  • des règles pour des fins de carrière dignes, notamment via le RCC et d’autres dispositions.
    la réduction collective du temps de travail pour sauver des emplois.
  • des emplois faisables.
Afin de renforcer ces revendications, la CSCBIE et la Centrale Générale – FGTB appellent à des actions dans les entreprises le 12 février 2021 !

Les travailleurs méritent le respect !

Share on facebook
Share on twitter